Mauricio Celedon et le Teatro del Silencio
Mime de formation et comédien – notamment auprès d’Ariane Mnouchkine, Mauricio Celedon fonde en 1989, à Santiago du Chili, le Teatro del Silencio. Dès la création de la compagnie, il oriente ses spectacles vers un théâtre du geste et de l’émotion qui rassemble le mime, la danse, les arts de la rue, la musique et le cirque. L’année 1999 marque un pas décisif dans l’évolution de la compagnie qui s’implante en France, à Aurillac. Le Teatro del Silencio poursuit ses recherches d’un théâtre total, avec la détermination de créer un langage accessible à tous, allié à une réflexion sur notre temps.
Mauricio Celedon, issu d’une génération marquée par la dictature, a choisi un théâtre engagé, physiquement enragé, depuis toujours animé par une lutte radicale et contemporaine : l’Art capable de changer la vie de l’Homme. Par son intégrité viscérale, sa conception passionnée et sans concession, le Teatro del Silencio exacerbe un théâtre du corps, furieux, profond, cru, dont la beauté symbolique crée en premier lieu le choc d’une émotion intense.
Les interprètes – acteurs-danseurs-acrobates – développent leur travail dans une rigueur extrême et une expressivité percutante des mouvements. Ils sont au centre d’un art scénique spectaculaire nourri d’un esthétisme puissant et rythmé par une musique originale jouée en direct dans une telle symbiose au texte et au geste qu’elle est elle-même porteuse d’une force dramaturgique. On en sort ébranlé, imprégné d’une tension morale que rarement le théâtre est en mesure de transmettre, et finalement touché par un élan poétique étourdissant d’invention qui appelle à la tolérance et à l’espoir « auxquels on ne peut accéder qu’en touchant à la douleur et à la décadence ».
En 2003, le Teatro del Silencio entame une trilogie inspirée de La Divine Comédie de Dante et crée son premier volet Inferno. Le second suit en 2005 avec Une mère et ses enfants au purgatoire, pour clore enfin sur Paraíso, créé courant 2007. La compagnie présentant rarement ses spectacles en Auvergne en dehors du festival de théâtre de rue d’Aurillac, nous sommes heureux d’accueillir les deux dernières pièces – dans leur version salle – de cette fresque audacieuse.

Les rendez-vous avec
Mauricio Celedon
et le Teatro del Silencio


Une mère et ses enfants
au purgatoire

jeudi 18 octobre à 20:30
théâtre-cirque

Paraíso
vendredi 19 octobre à 20:30
théâtre-cirque