Saison 2009-2010

Les Justes

d’Albert Camus
mise en scène Stanislas Nordey

Omniprésent sur la scène française – on le retrouve en tant qu’acteur dans Ciels de Wajdi Mouawad – le metteur en scène Stanislas Nordey n’a de cesse de s’engager en faveur d’un théâtre contemporain exigeant et démocratique. Cet artiste caméléon et d’une prodigieuse énergie créatrice aspire à revenir à l’essence théâtrale : la rencontre du spectateur et de l’acteur à un endroit où l’humanité est encore en marche. Aussi, quand il décide de mettre en scène Les Justes d’Albert Camus, il plonge une nouvelle fois au cœur de ce qui agite nos sociétés. La pièce se noue autour d’un attentat à la bombe perpétré à Moscou en 1905 contre le Grand Duc par un groupe terroriste, membre du parti socialiste révolutionnaire. Dans une langue d’une pureté incomparable, mue par une réflexion d’une haute sensibilité, Camus souligne le paradoxe dans lequel les personnages se débattent, entre espérance et nihilisme : tuer pour libérer un peuple malgré lui. Une parole nourrie de prophéties à l’aune de notre époque. Stanislas Nordey la confie à huit acteurs avec une infinie attention portée aux mots et au tempo, à la mécanique du suspense et au surgissement de l’émotion.

mardi 4, mercredi 5 et jeudi 6 mai
à 20:30
maison de la culture salle Jean-Cocteau
(entrée bd Mitterrand)

avec Emmanuelle Béart, Vincent Dissez, Damien Gabriac, Raoul Fernandez, Frédéric Leidgens,
Véronique Nordey, Wajdi Mouawad, Laurent Sauvage

durée 2 h 35
thÉÂtre
prochain spectacle
Terra Memoria