saison 06-07

Musiques dégénérées
Paroles d’exil – Weill-Glanzberg
« Entartete Musik » ou « musique dégénérée » : sous cette appellation, les responsables culturels nazis mirent à l’index, dès 1933, les compositeurs juifs les plus importants du début du siècle, les condamnant au silence. Le consulat général d’Autriche à Marseille s’est donné pour objectif de réhabiliter ces œuvres majeures et méconnues. En hommage aux écritures de l’exil, sont ici rassemblés deux cycles musicaux de Norbert Glanzberg, les Holocaust Songs et les Holocaust Lieder, ainsi que des extraits de Marie Galante de Kurt Weill. Les deux compositeurs, exilés à Paris, ont développé au-delà de leurs différences de génération, de condition et de style, un même métissage de cultures musicales tout comme une maîtrise parfaite du cabaret de genre berlinois. De magnifiques interprètes rendent toute la force d’évocation de ce répertoire, rejoints par deux grandes personnalités : la chanteuse lyrique Renée Auphan et Andrée Putman, architecte d’intérieur internationnalement reconnue. Une précieuse revanche sur le temps de l’annihilation.

musique
jeudi 11 et vendredi 12 janvier à 20:30
opéra municipal
Marie Galante de Kurt Weill
Holocaust Songs et Holocaust Lieder de Norbert Glanzberg
(orchestration Amaury du Closel)
régie artistique Michel Pastore
direction musicale Antoine Marguier
avec l’orchestre de l’Opéra de Marseille
Sarah Jouffroy et Anna Holroyd mezzo-sopranos
et la participation exceptionnelle de Renée Auphan (chant)
et Andrée Putman (récitante)
durée : 1 h 30

extrait musical: Holocaust Lieder, Norbert Glanzberg


site de la Kurt Weill Foundation

Musiques dégénérées